Les Funambules – Au Début

Les Funambules – Au Début

Au moment même où je tournais Dieu reconnaîtra les Siens, la France s’illustrait dans le monde par son hésitation à adopter le mariage pour tous. Dans la rue, les pro et les anti s’affrontaient vigoureusement et les anti, menés par la tristement célèbre Frigide Barjot, se sont révélés particulièrement virulents dans les propos tenus contre les homosexuel-le-s.

C’est dans ce contexte de haine et de rejet de l’autre que Stéphane Corbin a eu l’idée des Funambules, un projet caritatif ayant pour vocation de parler d’homosexualité et d’ouverture au monde d’une façon différente. En musique, pour commencer, puisque le projet a produit un double album riche, porté pas plus de 200 artistes au total. Mais surtout, en évitant de succomber à la provocation, aux clichés embarqués usuellement dans les médias, ou à la haine. Les Funambules se distinguent au contraire par leur capacité à embrasser – au sens propre comme au figuré – toutes les populations, homosexuelles ou non, afin de leur parler avant tout d’amour.

J’ai rencontré Stéphane par l’intermédiaire de son frère, qui a lui-même participé aux Funambules en sa qualité de parolier, et je me considère chanceux d’avoir pu participer à ce projet. En effet, j’estime qu’il est plus que jamais temps d’affronter les vieux démons européens que sont l’homophobie, le sexisme ou la xénophobie. Je lutte au quotidien pour déconstruire, chez moi comme chez les autres quand je le peux, ces vieilles habitudes qui nous empêchent d’aller les un.e.s vers les autres.

Ce clip est une goutte d’eau dans l’océan, mais il contribue à servir cette cause à laquelle je tiens et j’en suis très fier.

Fermer le menu